Photos - Les amis des aveugles et malvoyants
Enregistrer en PDF L'Œuvre fédérale les Amis des Aveugles et Malvoyants sur Facebook

15 octobre, journée de la canne blanche : apprivoiser la différence

Dans l’esprit de tout un chacun, la canne blanche est l’élément caractéristique du déplacement de la personne déficiente visuelle. Pour se mouvoir avec autonomie et de manière sécurisée, elle est l’outil essentiel. Toutefois, certains hésitent à l’utiliser parce que révélatrice de leur handicap, marqueur de leur différence…

Julien, malvoyant de naissance, témoigne de son expérience. 

Julien Bauduin, malvoyant
Plus que jamais, le « vivre ensemble » est au cœur de nombreux débats. Une fragile union dans la différence qui vacille au gré des replis communautaires en tous genres. Chaque être humain possède de nombreuses particularités qui parfois interrogent. A l’occasion de la journée de la canne blanche, j’aimerais vous décrire l’expérience personnelle d’une de ces différences. Je m’appelle Julien, j’ai 27 ans et je suis malvoyant.

Malvoyant de naissance, j’ai toujours « mal » vu. Je suis né avec des cristallins opalins, c’est-à-dire des cataractes, des yeux trop petits et d’autres malformations de la partie antérieure de l’œil. Depuis que mes cristallins ont été enlevés, ce sont mes lunettes qui assurent la fonction de « mise au point » de l’image sans y arriver parfaitement. L’annonce du handicap est arrivée sans crier gare. Tout s’est effondré, le bonheur de mon arrivée en ce monde était suspendu. Malgré les nombreuses questions et points d’interrogation, j’ai pu compter sur l’acceptation sans condition de la famille élargie et ensuite d’amis et amies.

Je fais partie de la première génération d’enfants à avoir reçu un accompagnement précoce d’une psychologue afin de stimuler par le jeu, le résidu visuel que je possédais. Ma famille a fait appel très tôt aux associations pour que je puisse m’intégrer au mieux au sein de la société. Grâce à l’aide et au soutien de ces nombreuses personnes dont à présent le personnel des Amis des Aveugles et Malvoyants, j’ai suivi un parcours scolaire traditionnel. Je viens d’achever avec succès un master en criminologie. Au moyen d’aides optiques ou à travers les conseils des thérapeutes et assistants sociaux, l’objectif est de trouver les chemins détournés pour arriver au même résultat que d’autres personnes.

A travers le regard de l’autre, la malvoyance est une notion aussi floue que les effets qu’elle engendre. Elle est souvent mal comprise car peu connue. «Mal voir» peut être interpellant et implique quelques mots d’explication de celui qui voit « mal » à l’égard de celui qui voit « bien ». La communication n’est pas aisée car se basant sur des perceptions somme toute très personnelles et subjectives. Elle dépend également du degré d’intégration du handicap visuel.

Intégrer un handicap au lieu de l’accepter car il n’est pas question d’être devant un quelconque choix. Le déficient visuel ne se réduit pas à son handicap mais celui-ci fait partie de sa personnalité. Il s’agit d’un long chemin jalonné d’étapes et de questionnements et qui comporte des hauts et des bas, des hauts très hauts et parfois des bas très bas. L’intégration du handicap est un processus d’apprivoisement de la différence, des difficultés et limites du quotidien afin de vivre non pas contre elles mais avec elles.  

 

 

 

« Qu'est-ce que signifie "apprivoiser" ?
C'est une chose trop oubliée, dit le renard. Ça signifie "créer des liens"... »

 

 

Antoine de Saint Exupéry

 

Julien.
 

Retrouvez Julien au journal télévisé de TéléMB du 15 octobre 2013 (16e minute)

 

 

Soutenez notre action

JE FAIS UN DON

Soutenez notre offre intégrée de services en faveur des personnes aveugles et malvoyantes en donnant sur notre compte
BE 49 0017 0000 0071 (BIC : GEBABEBB) :



International Guide Dog Federation
Politique de confidentialité | Copyright | Mentions légales | Copyright © Les Amis des Aveugles 2019 | Réalisé par Comase info avec CodeWeb

Nous utilisons des cookies sur notre site pour améliorer votre navigation, personnaliser les contenus et mesurer notre audience. Vous pouvez poursuivre votre navigation si vous êtes d'accord avec cela.

J'ACCEPTE  EN SAVOIR PLUS